Éditions De La Revue Phénicienne : La Premiere Maison d'Édition Francophone Au Proche-Orient
  Si je rappelle aux miens nos aïeux phéniciens,
C’est qu’alors nous n’étions au fronton de l’histoire,
Avant de devenir musulmans ou chrétiens,
Qu’un même peuple uni dans une même gloire ...
Charles Corm
La montagne inspirée, 1934
 

La Maison D'Edition
Ô LIBAN - Au Fil de l’Eau
Désirée Azzi
Catégorie : Répertoire
Parution : mai 2017
Format : 19 X 25 cm
Pages : 152
ISBN : 978-2913875609

$40
Le présent livre entend avertir le lecteur des sévices environnementaux que subit le Liban et l’invite à pénétrer dans le monde enchanté de la culture libanaise à laquelle l’eau est inhérente, esquissant ainsi une belle histoire de sage survie. Or notre tentative retrace l’historique du Liban, pays façonné par l’élément de l’eau depuis la nuit des temps, et dont les prodigieuses capacités hydriques ont attiré les conquérants à travers les siècles. Toutes les civilisations qui ont traversé la terre libanaise y ont laissé des vestiges qui témoignent de l’importance de cette ressource vitale. Dans son contenu, "Ô Liban, au fil de l'eau" reprend les faits de chacune de ces civilisations, fût-elle phénicienne, persane, romaine, ottomane, arabe ou autre, lesquels ont conditionné la création du Liban moderne. Ainsi, le "Ô Liban, au fil de l'eau" a pour but de rappeler aux Libanais que l’eau, l’environnement et la culture ont constamment entretenu de solides rapports. De quelle manière les Libanais ont-ils vécu leur relation avec l’eau? Comment cette relation a-t-elle été consignée dans nos proverbes et traditions? Comment l’eau a-t-elle façonné notre paysage et mode de vie? Plus de deux cents noms de villages, deux cents proverbes et cinquante patronymes tous inextricablement liés à l’eau, ainsi que l’explication étymologique des toponymes donnés aux grands fleuves libanais y sont répertoriés. De nombreuses photos et illustrations, fournies à l’appui des théories, dévoilent la beauté de l’environnement du Liban.
Docteur universitaire en Sciences Environnementales et ingénieur agronome, Désirée Azzi est passionnée par l'eau. Ses recherches dans ce domaine ont été félicitées par l'obtention de la Bourse L'Oréal-UNESCO-Académie des Sciences "Pour les Femmes et la Science" en 2011 et lui ont permis d'être représentée de façon permanente au Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée de Marseille. Elle transmet sa passion pour l'environnement par un travail de sensibilisation très actif grâce à ses enseignements et à ses apparitions médiatiques régulières dans la presse, la radio et la télévision.
© La Revue Phénicienne 2014. All Rights Reserved.